Les cannabinoïdes majeurs et mineurs
- lionel quataert

Les cannabinoïdes majeurs et mineurs

Les cannabinoïdes majeurs 

Le ▲-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD) sont les cannabinoïdes les plus abondants dans la plante de cannabis. Ce sont les premiers à avoir été isolés, étudiés et utilisés. Ils sont autant complémentaires que différents.

Les études scientifiques concernant le CBD se sont intensifiées avec les nombreuses découvertes sur le système endocannabinoïde. Elles ont été multipliées par 45 ces 20 dernières années.

Depuis le début des années 2000, des essais cliniques incluant le CBD dans le cas de douleurs chroniques ont révélé des effets allant de l’équivalence au placebo à une efficacité élevée. La phase 3 de ces essais (validation clinique) doit néanmoins encore être effectuée.

 

2 médicaments à base de CBD ou de THC sur le marché


L’Épidiolex est le premier et le seul médicament exclusivement à base de CBD qui est utilisé pour traiter les crises associées au syndrome de Lennox-Gastaut, au syndrome de Dravet ou au complexe de sclérose tubéreuse.

Le Sativex ou Nabiximol, médicament à base de CBD et THC (ratio 1:1) est utilisé pour traiter les douleurs et améliorer le sommeil des patients souffrant de la sclérose en plaques.

 

Les cannabinoïdes mineurs 

Le cannabigerol (CBG)

  • AGONISTE récepteurs adrénergiques alpha-2
  • ANTAGONISTE récepteur 5-HT1A
  • ANTAGONISTE puissant de TRPM8 et TRPA1
  • FAIBLE AGONISTE des récepteurs CB1 et CB2

 

Le CBG ou cannabigérol est le précurseur biosynthétique commun de tous les cannabinoïdes. La plante ne contient pas beaucoup de CBG, car il s’est transformé en d’autres cannabinoïdes. C’est la raison pour laquelle il attire toute la curiosité scientifique.

 

Le cannabinol (CBN)

  • AGONISTE au récepteur CB1
  • ANTAGONISTE au récepteur CB2

Le cannabinol, un cannibonoïde particulier puisqu’il n’est pas synthétisé par la plante de cannabis elle-même, mais se forme à partir de la dégradation oxydative du THC en raison d’un long stockage ou de la chaleur. De ce fait, on peut retrouver une grosse quantité de CBN dans les plantes de cannabis sativa âgées. Le CBN n’est pas psychotrope, présente un intérêt thérapeutique croissant et commence à être intégré dans des études sur un large éventail de maladies.

 

Le cannabichromene (CBC)

  • AGONISTE au récepteur CB2
  • AGONISTE au récepteur TRPA1

Le cannabichromène, un cannabinoïde mineur, produit à partir de sa forme acide le CBC-A, se trouve généralement en faible quantité par rapport au CBD et au THC. Les plantes dont le profil cannabinoïde est dominé par le CBC sont très rares. Néanmoins, comme d’autres cannabinoïdes, le CBC se révèle avoir un potentiel thérapeuthique notable.